Route Puuc et les villages Mayas

The trip of your dreams starts here. Subscribe!
Required Required You must read and accept the Privacy policy
Process

Thanks for subscribing

Votre inscription a réussi.

Route Puuc et les villages Mayas

Un parcours à travers l’histoire, la gastronomie et les artisanats 

La route Puuc (Puuc signifie « monticules ») est un parcours à travers les zones archéologiques qui sans doute est devenu un des circuits préférés des yucatèques et des visiteurs qui arrivent à la région.

Ce parcours comprend les sites archéologiques d’Uxmal, KabahSayilXlapakLabnáOxkintok, les grottes de Calcehtok et les grottes de Loltun. Tu trouveras des structures complètement restaurées, autres en cours de restauration et quelque unes couvertes par de l’herbe, des arbres et une dense végétation. Vers la fin du siècle passé, les premiers explorateurs les ont trouvées dans cet état, enfouies sous la verdure. 

La traversée sur cette route te permettras découvrir des villages riches en histoire, des artisans et les meilleurs plats de la gastronomie yucatèque. 

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/11/FOTO-UXMAL-TMEPLO-DEL-ADIVINO-360x487.jpgUxmal, Temple du diseur de bonne aventure

Destinations principales

Kabah

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/11/Kabah-aerea-450x300.jpgKabah

Ce site se trouve à 23 km au sud-est d’Uxmal sur l’autoroute numéro 261 ; il faut prendre la déviation de droite au km 16 , tout près de la ville de Ticul, dont le nom veut dire « Monsieur à la main forte ou puissante ». Cette ville citée dans le Chilam Balam par les mayas, après la conquête espagnole, démontre que ce site, fut aussi important  qu’ Uxmal. 

Les ruines s’étendent sur les deux côtés de l’autoroute, sur une aire assez vaste de la jungle, elles se trouvent dans la partie du bas de la vallée, entourées de collines de taille moyenne, on peut y observer des petits temples sur le sommet, et à l’horizon on découvre les principaux édifices de Nohpat et Uxmal. 

Sayil

Sayil est un des habitats plus importants de la zone Puuc, qui   à l’époque atteint environ 17 000 habitants, ce qui donne une idée de la taille et de la répartition. Le site se trouve à 33 km au sud-est d’Uxmal par la route no 261; déviation vers la droite au km 34. 

En revanche de la plupart des noms connus pour les sites préhispaniques, celui-ci pourrait être vraiment ancien. Construit dans une longue vallée, entouré de collines basses, avec quelques pentesLe site donne l’impression que la vie n’y était pas facile, en raison de l’absence totale d’eau de surface. Raison pour laquelle, les Mayas construirent un grand nombre de réservoirs souterrains ou de citernes, appelées chultunes, afin de capturer et de stocker l’eau de pluie. 

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/11/MY1_6185-360x487.jpgSayil

Sayil veut dire littéralement « Endroit des fourmis muletières ». Dans la langue maya, le mot “say” fait réference à une espèce d’insecte qui coupe et porte des morceaux de feuilles."

Xlapak

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/11/Xlapak-450x300.jpgXlapak

Xlapak appartient à la région Puuc et a vécu son apogée entre 600 et 1000 après JC. Comme la plupart des habitants de la région maya, les habitants de Xlapac étaient des agriculteurs, ils construisaient des chultunes (citernes) et des étangs artificiels pour capturer l’eau de pluie. Ils étaient très religieux et adoraient Chaac le dieu de la pluie, dont dépendait leur subsistance, perte ou réussite de leurs récoltes.

Peu à peu, d’importantes constructions mayas ont été découverts sur ce site, surtout celle aux masques richement décorés du dieu Chaac(dieu de la pluie/ou de l’eau). Visiter et découvrir ces joyaux archéologiques est un vrai plaisir pour le visiteur.

Xlapak, se trouve à 38 km au sud-est d’Uxmal par l’autoroute num. 261 et carrefour gauche avec l’autouroute nationale num. 31. Ce site a une boutique d’artisanats, pour y acheter quelques souvenirs.

Incontournables

Uxmal

Uxmal, entouré de légendes, de mythes et d’anecdotes; au nom et histoire poétique, se trouve dans la vallée de Santa Elena à côté d’une série de collines appelées Puuc, qui en maya veut dire ”région montagneuse”, ce qui par la suite donna le nom au style architectural des sites de cette región.  

Ce site eut une population d’environ 25 mille habitants, distribués sur un territoire de 37,5 km2 avec un énorme potentiel agricole, mais sans sources permanentes pour l’utilisation de l’eau, raison pour laquelle les Mayas construirent des Chultunes, ou réservoirs d’eau, et un système complexe d’étangs artificiels et de bukteobobob, pour tirer parti de l’eau de pluie.

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/12/11.-Uxmal-360x487.jpgUxmal

L’occupation remonte au 500 av. J.-C., cependant, au cours du IXème et XIIème siècle après J.-C il fut siège du pouvoir politique et économique maya péninsulaire de la région Puuc.

Grottes de Loltun

Loltún signifie en Maya “Fleur de Pierre”, (nommées ainsi parce que on peut y apprécier des motifs de fleurs sur les murs de la grotte) ces grottes uniques situées dans le sud de l’État attirent l’attention des habitant locaux et des étrangers et dans lequel on a trouvés des vestiges de colonies humaines d’il y a 400 à 700 ans.

https://yucatan.travel/wp-content/uploads/2019/11/CONOCIENDO_YUCATAN.l_loltun-450x300.jpgGrottes de Loltun

Une autre attraction de grand intérêt sont les peintures rupestres: sur un mur, on peut observer les mains en négatif, sur un autre des peintures plus élaborées représentant des visages, des animaux et des grecas échelonnées.

Dans la galerie il y a une énorme voûte connue sous le nom de la cathédrale; Pendant la visite, on peut apprécier des jeux de lumières et d’ombres colorées, produits par le passage des rayons du soleil à travers les diverses cavités.

 

Les Mayas s’y procuraient de l’argile, avec laquelle ils fabriquaient leurs ustensiles, et les utilisaient en tant que centre religieux et refuge."

Galerie